Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 

BOSCH BEACH

musique
théâtre
#MadeInBxl
#Daredevil
#Society
17—18.03.2017

Continuent de sourire

Les scènes peintes par Jérôme Bosch ressemblent à l’enfer sur terre. Dans le Jardin de Délices, les sept péchés capitaux règnent en maître, tandis que les personnages continuent à rire – malgré leurs souffrances. Est-ce un symptôme de leur ignorance ou précisément un choix de vie ? Dans son premier opéra, le créateur de théâtre Kris Verdonck transpose – cinq cents ans plus tard – ce paradis artificiel au XXIe siècle. À première vue, nous vivons dans ce qui semble être « le meilleur des mondes », alors que sous un autre éclairage ce paradis ne diffère que très peu d’un véritable enfer.

BOSCH BEACH se déroule sur les plages blanches de Lampedusa où les touristes se dorent au soleil tandis que des embarcations de fortunes remplies de réfugiés s’échouent sur ces mêmes plages. Le spectacle nous place face à l’ambiguïté d’un monde globalisé et des problèmes de culpabilité inextricables qu’il entraîne. Devons-nous adapter notre style de vie personnel à la vue de toute cette souffrance ? Ou chaque action individuelle est-elle peine perdue compte tenu de l’ampleur des défis et de la complexité des causes et des conséquences ? La déchéance morale dans l’univers de Bosch – et le choix de ne pas faire de choix moraux – semble l’échappatoire la plus facile. L’écrivain Dimitri Verhulst s’est chargé du libretto et le Portugais Vasco Mendonça a composé la musique.

Direction Kris Verdonck | Dramaturgy Kristof Van Baarle | Music Vasco Mendonça | Libretto Dimitri Verhulst based on The Seven Deadly Sins by Jheronimus Bosch | Conductor Etienne Siebens  | Vocals Marion Tassou (soprano), Rodrigo Ferreira (countertenor), Damien Pass (baritone) | Orchestra Asko|Schönberg: 1 flute (double alto flute, bass flute, piccolo), 2 clarinets (bass clarinet), 2 trumpets (flugelhorn), 1 trombone, 1 percussionist, 2 violins, 2 viola, 2 cellos, 1 double bass | Extra Robbe Peeters, Simon Van Schuylenbergh, Astrid De Haes, Freek De Craecker | Copier Wim Hoogewerf | Choreographer Marc Iglesias | Repetiteur Piano Lies Colman  | Costumes Eefje Wijnings, Andrea Kränzlin | Set Kris Verdonck, Eefje Wijnings | Realization set A Two Dogs Company | Light design Jan Van Gijsel | Technical coordination Jan Van Gijsel, Nic Roseeuw  | Technique Bram De Cock, Diederik Suykens, Jan Van Gijsel | Production LOD muziektheater | Production manager Isabel Vermeulen | Coproduction A Two Dogs Company, Jheronimus Bosch 500 Foundation, Kaaitheater, Teatro Maria Matos, House on Fire, Asko|Schönberg, Concertgebouw Brugge, Fundaçao Calouste Gulbenkian, Theater Mousonturm Frankfurt | In collaboration with Vlaanderen en Nederland gastland 2016 Frankfurter Buchmesse | With the support of Eduard Van Beinum Stichting, the Flemish Authorities & the Flemish Community Commission

A House on Fire co-production; with the support of the Culture Programme of the European Union

DURÉE : 80 min.
LANGUAGE : Anglais — srt. Néerlandais Français
ARTIST IN RESIDENCE
HOUSE ON FIRE
Presented by
Kaaitheater HOF – House on Fire