Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 

ANNULÉ - Travelling sources

Festival

In light of recent events, it is not possible for Jewish-Palestinian professor Ariella Aïsha Azoulay to come to Brussels. Therefore, after careful deliberation with Travelling Sources' curators Hari Prasad Sacré, Arshia Ali Azmat & Hoda Siahtiri, we have decided to cancel the three-day festival.

Read the curators' statement here.


Travelling sources est un festival d'art et de réflexion de trois jours, organisé par Hari Prasad Sacré, Hoda Siahtiri et Arshia Ali Azmat sur les communautés qui traversent les frontières impériales en transportant des sources de récits en danger. Le public se réconcilie avec les récits et les voix de mondes réduits au silence par l'histoire impériale.  
  
Travelling sources invite Ariella Aïsha Azoulay à nous guider dans un voyage scolaire, cinématographique et narratif sur l'art, les compétences et les ressources volées, entreposées et exposées dans les musées impériaux. Azoulay nous convie à un voyage anticolonial (* le mot ‘travel’ en Anglais vient du français “travail", qui désigne un travail pénible et intensif, également lié au déplacement) sur les pas de ceux·celles – objets et gens - qui ont été jeté·es dans un tel périple et revisite les droits des communautés déplacées (y compris celles qui fuient de nos jours vers l'Europe) aux objets volés exposés dans les musées coloniaux.  
  

Hari Prasad Sacré a obtenu un doctorat en sciences de l'éducation à l'Université de Gand avec sa thèse Reading Illiteracy. Ses recherches portent sur les nouvelles formes d'analphabétisme qui surviennent dans les communautés déplacées traversant les frontières impériales. En général, son travail académique et artistique explore la traduction culturelle comme projet pédagogique de dialogue, de solidarité et d'émancipation.

Hoda Siahtiri est une artiste et chercheuse dans le domaine de l'audiovisuel et de la performance. Elle a suivi une formation artistique et éducative dans le domaine du cinéma et des arts du spectacle. Elle se définit comme une conteuse qui raconte et transmet des voix qui ont été réduites au silence dans le passé. Le travail de Siahtiri est centré sur le corps féminin, la connaissance et l'héritage ancestral. Elle mène une recherche doctorale sur la tradition du chant des femmes Bakhtiari dans l'ouest de l'Iran. 

Arshia Ali Azmat est graphiste, organisatrice communautaire et chercheuse affiliée à la VUB. Son travail artistique et graphique se concentre sur l'établissement de liens entre les histoires personnelles et globales par le biais de récits et d'explorations d'archives. Elle contribue également à un projet de recherche sur les espaces vacants dans la ville et leur transformation de sites d'occupation temporaire en infrastructures sociales permanentes.