#bignames

Les grandes pointures à l’oeuvre

Ictus & Suzanne Vega

Einstein on the Beach

musique

Einstein on the Beach
Einstein on the Beach

musique

me 05.06.19

En 1976, le Festival d’Avignon a présenté la première de l’opéra légendaire Einstein on the Beach de Phillip Glass, Robert Wilson et Lucinda Childs. Pour cette nouvelle version concertante, l’ensemble Ictus unit ses forces avec le chœur Collegium Vocale Gent et la légende néo-folk Suzanne Vega. Cette fois, avec priorité à la composition musicale et à la musicalité du livret au cours d’une immersion sonore minimaliste et hypnotique de 200 minutes.

Anne Teresa De Keersmaeker / Rosas

Bartók/Beethoven/Schönberg

danse musique

Bartók/Beethoven/Schönberg
Bartók/Beethoven/Schönberg

danse

me 19.06 - je 27.06.19

Cette soirée exceptionnelle de répertoire nous emmène le long de trois anciens spectacles d’Anne Teresa De Keersmaeker, chacun inspiré d’une composition musicale classique. Au programme : une chorégraphie ludique et combative sur les harmonies et rythmes stratifiés du Quartet n° 4, de Bartók ; une chorégraphie de groupe qui défie la gravité et met en image l’ingénieux contrepoint de Beethoven dans Die Grosse Fuge, et un duo d’un romantisme éhonté au son de Verklärte Nacht de Schönberg. Pour cette série de représentations, Ictus et le Brussels Philharmonic interprètent la musique en direct.

Anne Teresa De Keersmaeker, Jean-Guihen Queyras/Rosas

Mitten wir im Leben sind / Bach 6 Cellosuiten

danse

Mitten wir im Leben sind / Bach 6 Cellosuiten
Mitten wir im Leben sind / Bach 6 Cellosuiten

danse

me 10.07 - je 11.07.19

Trois danseurs et deux danseuses – parmi lesquels Anne Teresa De Keersmaeker en personne – adaptent, interrogent et dansent les six suites pour violoncelle de Bach qu’interprète le violoncelliste de renommée internationale, Jean-Guihen Queyras. Leur architecture ingénieuse, leur rythmique dansante et leur beauté intemporelle continuent à fasciner jusqu’aujourd’hui.

Maatschappij Discordia

L'Amour Duras

théâtre

L'Amour Duras
L'Amour Duras

théâtre

je 02.05 - ve 03.05.19

Après la série Weiblicher Akt, Maatschappij Discordia entame une série sur l’amour décrit par des femmes. Dans le premier volet, la compagnie se penche sur l’œuvre de Marguerite Duras (1914-1996). Ils font résonner des passages de romans et de pièces de théâtre de Duras avec des histoires personnelles pour ainsi parvenir à une idée unique de ce qu’est et peut être l’amour.