Anne Teresa De Keersmaeker/Rosas [BE]

Achterland

Achterland
Achterland

29.01 – 09.02.2020

Achterland (1990) tient une place décisive dans le parcours d’Anne Teresa De Keersmaeker : c’était la première fois que la chorégraphe concevait un matériau spécifiquement masculin. Trois danseurs rejoignaient Rosas, une compagnie jusque-là amplement dominée par les femmes. Le minimalisme et la féminité dominante des précédents spectacles de Rosas cèdent la place à un no man’s land ambigu où l’on se joue des frontières en brouillant les signes. Dans Achterland, des jeunes filles enfilent des tailleurs, des femmes mettent des chemises d’homme, tandis que de jeunes hommes imitent avec empressement les femmes qui dansent. La combinaison insolite des musiques de György Ligeti et d’Eugène Ysaÿe engendre un cadre ludique et virtuose. Sur scène, le pianiste et le violoniste n’interprètent pas seulement la partition, mais font preuve d’une plus grande implication dans la dynamique scénique – une approche que De Keersmaeker développera abondamment par la suite. La saison passée, la reprise d’Achterland avec une nouvelle génération de danseurs a fait grande impression : ne laissez pas cette nouvelle occasion vous échapper !


choreography Anne Teresa De Keersmaeker | mise en scène Jean Luc Ducourt | danced by (alternating) Laura Bachman, Lav Crnčević, Léa Dubois, José Paulo dos Santos, Anika Edström Kawaji, Bilal El Had, Frank Gizycki, Robin Haghi, Yuika Hashimoto, Laura Maria Poletti, Soa Ratsifandrihana, Luka Švajda | created in 1990 with Nordine Benchorf, Bruce Campbell, Vincent Dunoyer, Fumiyo Ikeda, Marion Levy, Nathalie Million, Carlotta Sagna, Johanne Saunier | music György Ligeti, 8 Études for piano solo (Désordre, Cordes à vide, Touches bloquées, Fanfares, Arc-en-ciel, Automne à Varsovie, Galamb Borong, Fém), Eugène Ysaÿe, Sonatas 2, 3 & 4 for solo violin | musicians piano Wilhem Latchoumia / Joonas Ahonen, violin Juan María Braceras / Naaman Sluchin | set Herman Sorgeloos | lighting design Jean Luc Ducourt | costumes Ann Weckx | rehearsal director Fumiyo Ikeda | assistants for the revival Nordine Benchorf, Johanne Saunier, Fumiyo Ikeda, Vincent Dunoyer | artistic coordination and planning Anne Van Aerschot | technical director Joris De Bolle | sound Alexandre Fostier / Antoine Delagoutte | costumes coordinator Heide Vanderieck | sewing Charles Gysèle | wardrobe Ella De Vos / Emma Zune / Ester Manas | technicians Max Adams, Jonathan Maes, Quentin Maes, Michael Smets | special thanks to Bruce Campbell | production Rosas | co-production 1990 Kaaitheater, De Munt/La Monnaie, Stichting Van Gogh 1990, Rotterdamse Schouwburg, Théâtre de la Ville | world premiere 27 November 1990, La Monnaie/De Munt | Rosas is supported by the Flemish Community and by the BNP Paribas Foundation

Sujets apparentés

Rosas

Zeitigung

danse

Zeitigung
Zeitigung

danse

me 11.12 - sa 14.12.19

Près de dix ans après Zeitung (2008), Anne Teresa De Keersmaeker et Alain Franco reprennent les éléments essentiels de cette chorégraphie pour créer Zeitigung. Dans l’intervalle, le monde a muté et, à travers les corps de huit jeunes danseurs, ils actualisent leur propre travail. Zeitigung sera à nouveau à l’affiche du Kaaitheater, où a eu lieu la première en 2017.

Rosas

A Love Supreme

danse

A Love Supreme
A Love Supreme

danse

je 12.09 - di 29.09.19

En 2017, Salva Sanchis et Anne Teresa De Keersmaeker ont retravaillé A Love Supreme avec quatre jeunes danseurs masculins. Un spectacle d’une grande vitalité qui a d’emblée été sélectionné pour le TheaterFestival. Grand temps de s’abandonner une fois de plus avec les danseurs à l’ode spirituelle de John Coltrane à l’amour suprême.

Anne Teresa De Keersmaeker/Rosas & Ictus

Rain (live)

danse musique

Rain (live)
Rain (live)

danse

ve 15.05 - me 20.05.20

Rain (2001) est l’une des plus électrisantes productions d’Anne Teresa De Keersmaeker, écrite sur Music for 18 Musicians de Steve Reich. Sept femmes et trois hommes s’abandonnent à une irrépressible énergie collective qui les connecte l’un à l’autre, réseau bouillonnant où se partagent le souffle, la vitesse, et cette étrange amitié qui ne peut naître qu’au-delà de la fatigue. En 2016, une nouvelle distribution a repris Rain au Cirque Royal.