Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
 
 
 

The Shouting Fence

musique
09—10.10.2009

Manifeste musical

The Shouting Fence est un grand manifeste musical contre le mur en Palestine, et par extension contre tous les murs, au sens propre et figuré, dressés au nom du nationalisme et autres extrémismes.

Les compositeurs britanniques Orlando Gough et Richard Chew ont composé The Shouting Fence après avoir vu dans un journal la photo d’une femme palestinienne tenant un mégaphone dans le village syrien de Majdal Shams, situé sur les hauteurs du Golan et coupé en deux par un no man’s land depuis 1973. Tous les vendredis soirs, les villageois se rassemblent des deux côtés de la frontière et communiquent avec leurs parents et amis en se hurlant les dernières nouvelles.

Les textes de la plupart des chansons sont de la plume des deux grands poètes de la littérature arabe contemporaine, le Palestinien Mahmoud Darwish et le Syro-Libanais Ahmed Saïd Esber, plus connu sous son pseudonyme d’Adonis. La musique marie des sonorités orientales et ethniques avec des éléments de la comédie musicale, de la chanson engagée et du théâtre.

Pendant le spectacle, 300 chanteurs de 10 chœurs bruxellois, flamands et wallons chantent en face à face, tandis que le public est absorbé dans cet affrontement. Les chanteurs chantent et parlent, et comme on l’observe souvent dans l’art populaire, les passages oppressants sont contrés par des plaisanteries et des morceaux d’improvisation vocale et instrumentale.

The Shouting Fence est une expérience musicale intense qui, jusqu’à présent, n’a été présentée qu’à Londres, Amsterdam et récemment à Adelaïde (Australie).

Le Dr Nawal El Sadaawi parraine cette production.

19:00 - Introduction le samedi 10/10 (attention : ne pas le vendredi 9/10)
En introduction à The Shouting Fence, Alain Platel, le chorégraphe des ballets C de la B, le compositeur Orlando Gough et le metteur en scène Vital Schraenen parlent de la Palestine et du spectacle.
Organisation : Louis Paul Boonkring & Kaaitheater

music Richard Chew & Orlando Gough | texts Mahmoud Darwish, Adonis (Ahmed Saïd Esber), Sam Shepard | musical direction Geert Soenen | direction, scenography Vital Schraenen | choirs Brussels Brecht-Eisler Koor, Novecanto (Ghent), AWSA (Brussels),  Omroerkoor (Hasselt), Les Voix des Garennes, C’est des Canailles & Les Callas’Rolles (Liège), Het Kat (Middelburg), Gavur Gelinler,  Karibu Wereldkoor (Ghent), Amahoro Solidariteitskoor (Antwerp) | soloists Iris Luypaers, Noémie Schellens, Laïla Amezian, Sibel Dinçer, Christine Leboutte, Juliette Van Peetegem, Dirk Laplasse, Zeger Vandersteene, Kobe Baeyens, Jef Gulinck, Peter van Lierde | production Brussels Brecht-Eislerkoor | partners Zinnema (Brussels), Muziektheater van Zilverpapier (Ghent), CAL (Liège)