VIDEO: Bojana Cvejić on Aesthetic individualism

En quête de la façon d’être performeurs de nous-mêmes dans notre société capitaliste actuelle, nous trébuchons souvent sur l’art. L’expérience de l’individualité et de l’autonomie d’une personne dans l’auto-création et l’auto-expression pointe en direction de l’autorité esthétique que les arts du spectacle vivant exercent de nos jours sur la construction du soi. À cela s’ajoutent les nouveaux lieux d’auto-performance comme les réseaux sociaux, le nouveau commerce de « l'artification » et les prophéties des années 60 et 70 que « tout le monde est artiste » et « qu’à l’avenir tout le monde connaîtra un quart d’heure de célébrité » qui se sont réalisées. Cet exposé va déployer les nouveaux jeux de vérités dans lesquels les individus cherchent à se connaître eux-mêmes à travers l’incarnation et une intensité comparable à l’art. Comment des qualités esthétiques d’expérience façonnent-elles un sens du soi essentiellement individualisé ? De manière alternative, quelqu’un(e) peut-il/elle se performer sur le mode transindividuel, comme une sorte d’individuation collective ?

This talk derives from Bojana Cvejic’s research project and upcoming book Performing the Self in the 21st Century (co-written by Ana Vujanovic) – a sequel to Public Sphere by Performance which she presented at the Kaaistudios in 2013.