Antigone in Molenbeek + Tiresias [double bill]

Antigone in Molenbeek + Tiresias [double bill]
Antigone in Molenbeek + Tiresias [double bill]

Les représentations ont été annulées, car la tournéé a été reportée à cause du coronavirus.

Antigone in Molenbeek est un spectacle autonome, mais constitue à la fois un diptyque avec Tiresias.

Guy Cassiers : « Aussi bien Antigone que Tirésias se rebellent contre les catégories politiques, sociales et sexuelles qu’applique la société. Tous deux se soustraient à l’identité qu’on leur impose et revendiquent avec passion leur propre voix et leur différence. La musique de Chostakovitch accentue la dimension dramatique des deux récits. »


Guy Cassiers / Toneelhuis [BE]

Antigone in Molenbeek

Antigone in Molenbeek
Antigone in Molenbeek

Les représentations ont été annulées, car la tournéé a été reportée à cause du coronavirus.

Au début de l’année 2016, un certain président a qualifié Bruxelles de hellhole. À ce moment-là, Stefan Hertmans était déjà en train de travailler à Antigone in Molenbeek. Dans ce récit oppressant, une jeune femme part en quête de la dépouille mortelle de son frère. Avec cette référence à Sophocle, Hertmans écrit un monologue de théâtre actuel, poignant, poétique et compassionnel à propos d’une personne qui se retrouve entièrement isolée : la sœur d’un terroriste kamikaze. Nouria ne veut qu’une seule chose, enterrer son frère mais on refuse de lui remettre ses restes. Lorsqu’elle s’introduit par effraction dans le centre médico-légal où ils sont conservés, les choses tournent mal. Jusqu’où va notre humanité ? Qui considérons-nous comme notre prochain et qui pas ?

• Guy Cassiers dirige l’actrice Ikram Aoulad. Le texte engage le dialogue avec le Quatuor à cordes (n° 15) de Dmitri Chostakovitch, le dernier qu’il a composé et aussi celui avec lequel il prend congé de la vie.


regie Guy Cassiers | tekst Stefan Hertmans | Antigone in Molenbeek is een uitgave van De Bezige Bij | met Ikram Aoulad | vormgeving & video Charlotte Bouckaert | muziek Danel Quartet  | productie Toneelhuis | coproductie Danel Kwartet | met de steun van Casa Kafka Pictures - Casa Kafka Pictures Tax Shelter empowered by Belfius


Guy Cassiers / Toneelhuis [BE]

Tiresias

Tiresias
Tiresias

Les représentations ont été annulées, car la tournéé a été reportée à cause du coronavirus.

Dans le poème oral Tiresias, la jeune Britannique Kate Tempest, auteure et artiste du spoken word, fait muer l’identité de l’orateur d’homme en femme et de femme en devin aveugle. Katelijne Damen incarne ce personnage dont la métamorphose soulève des questions pointues sur l’identité. Tempest situe le thème au cœur d’un contexte urbain contemporain dans lequel les gens courent le risque de toujours plus vite se perdre. Son Tirésias est un adolescent de quinze ans qui se transforme en femme et finalement en prophète que personne n’écoute. La langue de Tempest est particulièrement ludique et concrète. En réponse à la voix de Tirésias, Cassiers fait résonner la Huitième Symphonie de Dmitri Chostakovitch interprétée en direct par l’Antwerp Symphony Orchestra à la salle Reine Elisabeth.

• En 2013, Guy Cassiers a créé le monologue Orlando – d’après Virginia Woolf – avec Katelijne Damen. Un spectacle qui était au programme du Kaaitheater. La jeune Kate Tempest, âgée de 33 ans, déjà lauréate de multiples prix pour ses poèmes et ses romans, fait salle comble avec ses performances de spoken word.


regie Guy Cassiers | naar Tiresias van Kate Tempest | met Katelijne Damen | vormgeving & video Charlotte Bouckaert | muziek Antwerp Symphony Orchestra | productie Toneelhuis | coproductie Antwerp Symphony Orchestra | met de steun van Casa Kafka Pictures - Casa Kafka Pictures Tax Shelter empowered by Belfius